Le leadership des femmes dans le monde religieux  avec Peggy Cidor, journaliste au Jerusalem Post (Israël), Léah Shakdiel, enseignante et figure du féminisme juif orthodoxe (Israël), table ronde introduite et modérée par Dr.Sonia Sarah Lipsyc, (ALEPH, Montréal), 44 minutes.

Mise en ligne sur AKADEM de l'un des panels du Colloque International "Les femmes et le judaisme dans le monde religieux contemporain" organisé par ALEPH-Centre d’Etudes Juives Contemporaines de la CSUQ à Montréal le 4 novembre dans le cadre du Pré Festival Séfarade 2012.

 L_ah_Shakdiel(Photo E.Silber, Léah Shakdiel)

 Je mentionne la lutte des femmes pour l’éligibilité des femmes au Consistoire Israélite du Bas-Rhin, en 2007[1]. Léah Shakdiel relate sa lutte en Israël pour l’éligibilité des femmes au sein des conseils religieux municipaux en Israël[2] et Peggy Cidor contextualise la problématique des textes de la tradition juive traitant du leaderhsip religieux dans le judaisme. Je conclus en rapportant la question du vote et de l’éligibilité des femmes au temps du « yishouv » (communauté juive sur la terre d’Israël avant la création de l’Etat) et analyse après Peggy Cidor, un avis de Maimonide sur la question des responsabilités publiques et de représentativité d’une communauté par des femmes.

Ce panel a pour titre « Féminisme et pouvoir religieux en Israël » dans cette mise en ligne d’Akadem

Sonia Sarah Lipsyc



[1] « Le combat emblématique de l’éligibilité des femmes au Consistoire Israélite du Bas-Rhin (novembre 2005-janvier 2007) » dans les Cahiers du Judaïsme, Paris, (septembre 2008)

[2] « Mon combat pour être la première femme éligible au sein d’un conseil municipal religieux » dans Quand les femmes lisent la Bible, sous la direction de Janine Elkouby et Sonia Sarah Lipsyc, Pardes, Ed In Press, Paris, 2007.