27 novembre 2012

Création d’écoles pluralistes (laïques et religieuses) dans l’Education publique en Israël

Il existe en Israël deux systèmes généraux d’éducation pour les écoles du primaire et du secondaire.Le premier est public qu’il soit d’orientation laïque (mamlachti) ou religieuse (mamlachti dati). Le deuxième  réseau d’éducation est privé ou indépendant même si ses écoles peuvent, dans des proportions diverses, être en contrat avec l’Etat et subventionnées par celui-ci. Il est composé en majorité d’écoles ultra-orthodoxes mais aussi d’écoles privées variées, religieuses ou non religieuses. Les écoles religieuses peuvent être... [Lire la suite]

17 novembre 2012

Le désir de vivre ensemble en Israël d’un Juif hassidique, Shmuel Pappenheim, et d’un leader charismatique laïque Yair Lapid

Le vivre ensemble notamment entre religieux et laïques ainsi qu’entre les différents courants et sensibilités du monde juif, est l’une des préoccupations de ce site que vous êtes de plus en plus nombreux à suivre. De part et d’autre en Israël, il y a des personnes qui cherchent à établir un dialogue voir des ponts entre ces différents mondes qui se côtoient sans se fréquenter et parfois même s’affrontent. En octobre 2012, au lendemain de la fête de Kippour, Dov Lipman a publié cet article «Yair Lapid and an anti-Zionist Hassid... [Lire la suite]
25 octobre 2012

Le Vivre ensemble entre laiques et religieux en Israël et dans la diaspora

C' est le 2ème colloque organisé par ALEPH-Centre d'Etudes Juives Contemporaines pour le Pré Festival Sefarad de Montréal. Le premier portera sur "Les femmes et le judaisme dans le monde contemporain". Pour toute information, appelez le 514-7334998 poste 3151.
06 mai 2012

Les ultra orthododoxes (« haredim ») : De la division à la responsabilité collective ou mutuelle (« arevout »)

(Jeune ultra orthodoxe devant jeune soldat) Dans l’article ci-dessous, René H. Levy, pharmacien, juif observant, évoque la notion de responsabilité collective (« arevout »)[1] au sein du peuple juif plus spécifiquement en relation avec la situation actuelle en Israël. Il met en évidence, en se référant également à la psychologie sociale, la manière dont certains groupes se perçoivent mutuellement : les ultra orthodoxes ou « harédim[2], les laïques ou ceux qui vivent dans les implantations en Judée Samarie ou en... [Lire la suite]