Tenoua Couverture"Tenou'a" est une excellente revue juive pluraliste dans l’espace francophone. Sa dernière et riche livraison n° 160, Eté 2015, est consacrée à « Homosexualité et Judaïsme ».

Profitons-en pour présenter quelques-uns de ses articles et d’autres sur ce sujet.

Il y a d’abord, dans Tenou'a, des billets de personnalités juives (talmudiste, philosophe, ou rabbin) qui réagissent au verset Lévitique 18 ; 22 au sujet des pratiques homosexuelles masculines : "Avec un mâme, tu ne coucheras pas de coucherie de femme. C'est une abomination" (1).
Retenons notamment le propos d’un des jeunes leaders francophones du monde moderne orthodoxe, Gabriel Abensour, «Comment pourrai-je avoir en abomination le Juif homosexuel » (2).

Deux articles consacrés au rabbin orthodoxe gay Steven Greenberg, dont une interview.                   Il est, en Amérique du Nord, le premier rabbin orthodoxe à avoir fait son coming out (le seul ?).             Et il est l’auteur d’un ouvrage sur cette problématique, «Wresting with God and Men : Homosexuality in the Jewish Tradition ».

Il faut cependant mentionner qu’il y a un autre rabbin orthodoxe israélien, d’origine yéménite, Ron Yossef qui s’est déclaré gay. Il dirige une congrégation et a créé "Hod" un groupe pour les gays et lesbiennes orthodoxes. 

Il existe également l’équivalent de ces groupes ou forums en Amérique du Nord pour les Juifs orthodoxes homosexuels. 
Ainsi Elaine Chapnik qui signe l’article «Une femme avec une femme » est une des avocates du groupe de soutien aux femmes juives orthodoxes homosexuelles : Orthodykes à New York (Eshel).
La revue féministe juive américaine, Lilith propose d’ailleurs en ligne des articles tirées de ses archives sur le sujet de l’homosexualité féminine et le judaïsme.
Sur ce même sujet, il y a l’article de référence de la sociologue du CNRS, Martine Gross, publié dans «Femmes et Judaismes aujourd’hui » .

 

2femmesenlacées au jardin d'Eden(Irit Rabinowits, ‘Garden of Freedom’ http://iritrabinowits.com)

 

La revue Tenou'a propose également le témoignage du premier rabbin gay français René Pfertzel appartenant au courant du judaisme libéral.
Relevons aussi l’article du talmudiste Hervé-Elie Bokobza« Et la Halakah dans tout ça », dont la version longue avait déjà été mise en ligne sur sa page facebook, ainsi que le texte du rabbin français Yeshaya Dalsace, qui relate le débat, à ce sujet, au sein du mouvement "conservative ou massorti" (3) et dont les prises de positions au moment du débat sur le "mariage pour tous" en France, avaient été différentes de l'ensemble du corps rabbinique français majoritairement orthodoxe.

Et bien d’autres articles que nous ne pouvons tous énumérer portant sur «Homoparentalité et Judaisme», «Les gays à la synagogue », «les associations LGTB juives», etc. 
Rappelons juste, "Beit Haverim", groupe juif et lesbien français qui existe depuis des décades.

Terminons ce panorama avec l’éditorial pertinent et humoristique de la rédactrice en chef, le rabbin Delphine Horvilleur que l’on peut trouver en ligne .

Et comment ne pas citer le 5ème épisode de mon feuilleton littéraire « Yentl is back » que j’ai intitulé  « Yentl est-elle gay ou lesbienne ? ». Et que je présente de la manière suivante : "Yentl s’est échappée du texte d’Isaac Bashevis Singer, son auteur, et nous raconte ses aventures. Elle a choisi Sonia Sarah Lipsyc comme porte-plume qui rapporte ici fidèlement ses conversations avec Yentl. Dans cet épisode, elles parlent de l’homosexualité dans le judaïsme, dans l’œuvre de Singer et dans la vie de Yentl. " (manuscrit déposé à la SACD)

Pour vous abonner à Tenou'a.

Sonia Sarah Lipsyc

(1) Voir aussi Lévitique 20,13 : "L'homme qui couchera avec un mâme à coucherie de femme, ils font une abomination, les deux. Ils sont mis à mort, à mort, leurs sangs contre eux" (traductions de André Chouraqui telles que mentionnées dans la revue)

(2) Au sujet de la prise de positions de certains rabbins orthodoxes, en majorité modernes orthodoxes, voir leur « Déclaration de principes sur la place des Juifs ayant une orientation homosexuelle dans notre Communauté », de 2011.

(3) Le courrant conservative ou massorti est l'un des quatre courants non orthodoxes du judaisme avec le judaisme réformé ou libéral, le judaisme reconstructioniste et la sensibilité renewal. Le courant orthodoxe étant lui même très diversifié entre les ultra orthodoxes (haredim) de sensibilité hassidique ou non, les orthodoxes, les modernes orthodoxes et les traditionnalistes.