Micha_l_Melchior(Rabbin Michaël Melchior)

Michael Melchior, né en 1954, à Copenhague, au Danemark, est le fils du rabbin orthodoxe Marcus Melchior. Il a été ordonné rabbin orthodoxe en Israël en 1980 et a servi comme Grand Rabbin de Norvège avant de s’installer définitivement en Israël en 1986.

Depuis, 1996, le rabbin Melchior a été le porte-parole du parti Meimad, parti sioniste religieux de gauche, (acronyme pour « Medina Yehudit, Medina Demokratit » ; littéralement Etat Juif et démocratique), fondé en 1988 par le rabbin orthodoxe, Yehouda Amital. Il est donc considéré comme un rabbin orthodoxe moderne et de gauche.

En 1999, le parti Meimad entre dans la coalition composée du parti Travailliste et Gesher (parti fondé en mars 1996 par  David Levy ancien député du Likoud) pour former, sous la houlette d’Ehud Barak, le parti One Israël (dissout en mai 2001). Meimad, représenté par le rabbin Melchior, obtient un siège à la Knesset. D’août 1999 à mars 2001, le rabbin Melchior est ministre de la Diaspora et des affaires sociales en Israël sous le gouvernement de coalition de Ariel Sharon. De mars 2001 à octobre 2002, il est vice-ministre des Affaires étrangères et de janvier à juin 2005, Melchior  est vice-ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports ; il est nommé vice-ministre au cabinet du Premier ministre Ariel Sharon, jusqu'à en novembre 2005.

Sur une liste commune avec le parti Travailliste, le rabbin Melchior est réélu à la Knesset en 2006.

Dans le cadre de sa fonction en tant que parlementaire à la Knesset, Melchior a présidé le Comité de protection de l'environnement (2003-2009) ainsi que le Comité pour les relations judéo-arabes.

Il a également actif dans un certain nombre d’organisations juives israéliennes concernées par le dialogue interreligieux, mais aussi par l'éducation, l'environnement, l'économie et la paix israélo-arabe. A titre d’exemple, Melchior s’est impliqué dans le programme « Birthright Israel ou Taglit » qui a pour vocation de faire découvrir Israël, son pays et sa société, à de jeunes Juifs de la Diaspora.

Le rabbin Michaël Melchior est le fondateur de « Meitarim », un réseau d’écoles juives pluralistes (laïques et religieux en Israël, «visant à encourager les étudiants issus de milieux à la fois religieux et laïcs à étudier ensemble avec un programme basé sur les valeurs juives, la tolérance, le peuple juif et l’humanisme. »[i]

Le rabbin Michaël Melchior est aussi le directeur de la Fondation Elie Weisel. Il est l’auteur de nombreux articles publiés aussi bien dans la presse israélienne qu’étrangère.

Il est récipiendaire du Prix international pour la paix et la réconciliation en 2002, « The Church Of Prix d'Angleterre Coventry international », ainsi que du « Prix Liebhaber » pour la promotion de la tolérance religieuse et le pluralisme culturel, en 2007.

Notice de Yaël Soussan

[i] Judy Lash Balint, « Une révolution dans l’éducation arrive en Israël », Jewish Journal, 10 avril 2012.